Nach Genre filtern

Choses à Savoir

Choses à Savoir

Choses à Savoir

Développez votre culture générale.


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

3183 - Pourquoi Airbus utilise le chiffre 3 pour nommer ses avions ?
0:00 / 0:00
1x
  • 3183 - Pourquoi Airbus utilise le chiffre 3 pour nommer ses avions ?

    Comme les concepteurs de trains, les avionneurs utilisent une nomenclature précise pour identifier leurs appareils. Si vous prenez parfois l'avion, vous avez dû remarquer, sur le fuselage de l'appareil ou sur votre billet, la présence de certains chiffres.


    Chaque constructeur fait son choix en la matière. Ainsi, Airbus a adopté le chiffre 3. Tout a commencé en 1972, avec la mise en service de son premier avion, l'A300.


    Le chiffre choisi indique le nombre maximal de passagers que peut contenir l'appareil. À chaque nouvel avion, Airbus s'est contenté d'ajouter une dizaine. Sont ainsi sortis de ses usines l'A310, l'A320 et ainsi de suite.


    Par contre, on passe directement de l'A340 à l'A380. Ce dernier avion visant surtout le marché asiatique, certains expliquent ce saut par le choix délibéré du chiffre 8, réputé porter bonheur en Asie.


    Il se peut aussi que le constructeur ait réservé les nombres manquant à des avions de capacité intermédiaire. On relève cependant une exception dans ces nomenclatures : l'A220, repris à l'avionneur canadien Bombardier.


    Un autre géant de l'aviation, la firme américaine Boeing, a fait un autre choix en matière de nomenclature. En effet, tous ses avions sont désignés par un nombre commençant par le chiffre 7.


    Cette numérotation suit simplement les règles de codification adoptées par l'aviation américaine. En effet, chaque type d'avion est identifié au moyen d'un code spécifique. Ainsi, les avions militaires reçoivent la numérotation 400 et tous les appareils relevant de l'aérospatiale le code 600.


    De leur côté, les avions commerciaux doivent utiliser la codification 700. Ainsi, quand le premier appareil prend son envol, en 1958, le constructeur américain lui donne le nom de Boeing 707. Suivront notamment les Boeing 717,727 et 737, le dernier en date, le 787, recevant en prime le surnom de "dreamliner".


    Certains n'ont pas manqué d'avancer une autre explication, en insistant sur la signification du 7, un autre chiffre porte-bonheur. On aura enfin noté que, pour donner une impression de symétrie, le dernier chiffre, toujours un 7, est semblable au premier.



    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Wed, 12 Jun 2024 - 2min
  • 3182 - Pourquoi le médecin d'Hitler était-il Juif ?

    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !


    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Wed, 12 Jun 2024 - 1min
  • 3181 - Pourquoi le mur d'Hadrien est-il célèbre ?

    Au cours de leur histoire, les hommes ont parfois dressé des barrières artificielles pour protéger leurs frontières de l'attaque et de l'invasion de leurs ennemis. L'une d'entre elles, le mur d'Hadrien, construit entre 122 et 127, est presque aussi célèbre que la muraille de Chine.


    D'importants vestiges témoignent de la solidité de cette imposante construction. Ils sont aujourd'hui classés dans le patrimoine mondial de l'Unesco.


    Comme son nom l'indique, ce mur est édifié par l'Empereur romain Hadrien, qui règne de 117 à 138. Long de plus de 117 kilomètres, il longe encore la majeure partie de la frontière qui séparait l'Angleterre de l'Écosse.


    Cette ligne de défense devait protéger l'Angleterre, qui faisait partie de l'Empire romain, contre les incursions des Pictes, un ensemble de peuples qui parvient à conserver son indépendance. Elle faisait partie du "limes", ces lignes fortifiées qui marquaient, face aux peuples barbares, les frontières de l'Empire romain.


    En fait, il ne s'agit pas d'un simple mur, fait de pierre et de tourbe, mais d'un ensemble complexe de camps et de fortifications.


    Le long du mur, on trouve en effet 80 fortins, construits à intervalles réguliers. Ces petits forts, de forme rectangulaire, mesurent en principe 15 m sur 18. Comme le mur, ils sont en pierres, auxquelles on ajoute de la tourbe. Chaque fortin abritait une garnison de 20 à 30 soldats. Ils faisaient partie des troupes auxiliaires, composées de combattants qui, au départ, n'étaient pas des citoyens romains.


    Les fortins étaient renforcés par environ 300 tourelles qui, malgré leur nom, ressemblaient plutôt à de petites maisons. La protection de cette ligne de défense dépend aussi des 17 camps romains aménagés près du mur et occupés par des troupes auxiliaires.


    Il semble que le mur d'Hadrien ait aussi servi de lieu de contrôle, pour assurer la perception de certaines taxes.


    Cette ligne de défense marque la limite septentrionale de l'Empire romain jusqu'à la construction du mur d'Antonin, en 142, qui est édifié plus au nord. Cependant, les Romains se replieront vers le mur d'Hadrien une vingtaine d'années plus tard.



    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Tue, 11 Jun 2024 - 2min
  • 3180 - Pourquoi le miel fut-il une arme de guerre ?

    Je réponds de façon claire et directe à cette question en deux minutes !


    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Tue, 11 Jun 2024 - 2min
  • 3179 - Pourquoi certains aliments sont interdits aux membres de la famille royale britannique ?

    Comme tout un chacun, les membres de la famille royale britannique ont leurs préférences alimentaires. Ainsi, certains plats sont bannis pour des raisons de santé. Le Roi et sa famille veulent éviter des indispositions qui ne manqueraient pas de poser des problèmes aux organisateurs des déplacements royaux et des voyages officiels à l'étranger.


    En effet, des aliments comme les fruits de mer, la viande crue ou saignante ou encore les crustacés peuvent provoquer des intoxications alimentaires. Pour continuer à remplir leurs fonctions en toute sérénité, les membres de la famille royale préfèrent s'abstenir d'en manger.


    Ce qui ne les empêche pas de faire quelques entorses à cette règle. Ainsi a-t-on vu le prince Charles déguster une huître en 2013. Il est vrai qu'il n'avait guère le choix, puisqu'il assistait à un événement culinaire consacré à ce mollusque marin.


    Pour les mêmes raisons, les "Royals" évitent, lors de leurs déplacements, de boire de l'eau du robinet ou de déguster des plats exotiques trop épicés. Ils peuvent en effet provoquer des brûlures d'estomac, un certain inconfort digestif et même des rots qui, de la part de ces hôtes distingués, seraient particulièrement malvenus.


    D'autres aliments ne peuvent pas figurer non plus au menu de Sa Majesté et de sa famille. C'est le cas des plats dans la composition desquels entrent des ingrédients comme l'oignon ou l'ail.


    Le Roi, la Reine et les princes, en effet, sont amenés à rencontrer chaque jour de nombreuses personnes. On imagine la réaction des diplomates et autres officiels si, en discutant avec le monarque, ils s'apercevaient que son haleine empeste l'ail ! Ces condiments peuvent aussi provoquer une certaine flatulence, une situation pas toujours facile à gérer.


    D'autres proscriptions alimentaires sont liées à la volonté de respecter l'environnement. C'est ainsi que la Reine Elizabeth II désirait qu'on ne serve à sa table que des fruits et des légumes de saison.


    Un souci partagé par le Roi Charles, dont on connaît les convictions écologistes. Son souci du bien-être animal l'a également amené, en 2008, à interdire le foie gras.



    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Mon, 10 Jun 2024 - 2min
Weitere Folgen anzeigen