Podcasts by Category

Les Récits extraordinaires de Pierre Bellemare

Les Récits extraordinaires de Pierre Bellemare

Europe 1 Archives

Pierre Bellemare comme vous ne l’avez jamais entendu ! C’est la promesse de ce nouveau podcast imaginé à partir des archives exceptionnelles du Service Patrimoine Sonore d’Europe 1.

Affaires criminelles, true crime, crimes, enquêtes : Pierre Bellemare est le pionnier des grands conteurs de récits radiophoniques. Dans les années 70, cette voix culte d’Europe 1 a tenu en haleine les auditeurs avec ses histoires extraordinaires. Des histoires vraies de crimes en tout genre, crapuleux, familiaux, inexpliqués nous campent des personnages effrayants, bizarres ou fous. Des phrases à couper le souffle, des silences lourds de suspense, un univers de polar saisissant et puissant. 

Avec un son remasterisé et un habillage modernisé, plongez ou replongez dans les grands récits extraordinaires de Pierre Bellemare.

667 - Tragédie grecque en Angleterre
0:00 / 0:00
1x
  • 667 - Tragédie grecque en Angleterre

    Stravros naît à Chypre en 1920 dans une famille de paysans grecs. Il est élevé avec ses frères et sœurs par sa mère, Hélène. Une femme aux yeux et aux cheveux noirs, qui possède tout ce qu’une femme grecque peut avoir de noble, de dur et de dominateur. À l’âge adulte, Stravros décide de partir vivre à Londres. Il y rencontre celle qui sera très vite sa future femme, une jeune et belle Allemande du nom de Greta. Ensemble, le couple a trois enfants et ils forment la famille parfaite. Mais cette romance à l’eau de rose, ne va pas tarder à se transformer en une sordide tragédie grecque… Un jour de juillet 1953, le facteur apporte une lettre provenant de Chypre dans laquelle Hélène, la mère de Stravros, annonce sa venue. Cela fait 17 ans que le jeune père de famille n’a plus revu sa mère. Dans ce petit deux pièces de la banlieue de Londres vivent dorénavant cinq personnes. Les tensions ne tardent pas à se faire sentir entre les deux femmes, d’autant plus qu’elles ne parlent pas la même langue. L’affrontement entre Hélène et Greta devient chaque jour plus violent. Le 28 juillet 1954 au soir, et comme chaque soir, Stravros part travailler. Les enfants sont couchés et les deux femmes se partagent comme à leur habitude le tout petit appartement. Mais cette soirée-là, à travers la fenêtre, les voisins d’en face peuvent apercevoir des flammes dans la cuisine. Par terre, un corps brûle, comme un mannequin de cire, et derrière lui, dans l’embrasure de la porte, un visage de femme admire avec fascination, le corps s’embraser. Pierre Bellemare raconte cette incroyable histoire dans cet épisode du podcast "Les récits extraordinaires de Pierre Bellemare", issu des archives d’Europe 1 et produit par Europe 1 Studio. Crédits : Réalisation et composition musicale : Julien Tharaud Production : Sébastien Guyot Patrimoine sonore : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova, Antoine Reclus Rédaction et diffusion : Lisa Soster Promotion et distribution : Marie Corpet Création du visuel : Sidonie Mangin Remerciements à Roselyne Bellemare et Mariapia Bracchi-Bellemare

    Thu, 11 Apr 2024 - 21min
  • 666 - Mensonge entre les lignes

    1943 au Texas. Depuis quelque temps, la presse relaie un fait divers survenu dans un quartier de Dallas. Ryder, un vieil homme modeste, vendeur de cravate, reçoit des lettres d’un certain Julius, un jeune homme de 20 ans issu d'une famille riche et récemment incarcéré pour le meurtre de son père. Étonnement, ces deux hommes que tout oppose, sont amis. Une information qui intrigue les journalistes et fait même l’objet d’un certain engouement dans les médias. Pour Ryder, Julius est innocent et si "le vieux est mort, c'est qu'il devait mourir". Pourtant, lors du procès, les témoignages sont formels. Julius, sujet aux crises d’épilepsie, rentre un soir chez lui ivre et fou de rage selon les témoins de la maison. Lorsqu’elle rapporte les faits lors du procès, la belle-mère déclare avoir vu Julius pousser son père du balcon, juste après leur altercation. Puis le jeune homme se serait évanoui. Or, Julius se souvient avoir perdu connaissance juste après être entré en altercation avec sa belle-mère. Pour lui, il n’a donc pas tué son père. Entre les pages de cette énigme relatée au grand public dans de nombreux papiers, il y a quelques lignes intrigantes. À première vue, ce "filet" journalistique passe inaperçu. Mais cet article de cinq toutes petites lignes pourrait peut-être bien changer toute la donne… Pierre Bellemare raconte cette incroyable histoire dans cet épisode du podcast "Les récits extraordinaires de Pierre Bellemare", issu des archives d’Europe 1 et produit par Europe 1 Studio. Crédits : Réalisation et composition musicale : Julien Tharaud Production : Sébastien Guyot Patrimoine sonore : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova, Antoine Reclus Rédaction et diffusion : Lisa Soster Promotion et distribution : Marie Corpet Création du visuel : Sidonie Mangin Remerciements à Roselyne Bellemare et Mariapia Bracchi-Bellemare

    Thu, 04 Apr 2024 - 21min
  • 665 - Le couteau de poche

    Paul est un jeune musicien de 22 ans. Il est encore domicilié chez ses parents à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais. Un soir, le jeune homme tire à coup de carabine sur son père. Lorsque les agents de police se rendent sur le lieu du crime, Paul et sa mère sont formels : cet acte était une réponse de légitime défense face à une violente scène de ménage. Dans la main de la victime, un couteau. C’est celui de Paul, le couteau de poche qu’il a reçu à l’occasion de sa première communion. Dans ce logis, le brigadier est intrigué par l’attitude de cette femme et de son fils. De toute sa carrière, il n’a jamais vu de pareille indifférence. L’ambiance est trouble, pesante. Il semble manquer une pièce à l’équation. D’ailleurs, Paul affirme qu’il n’a tiré qu’une seule fois, dans le but d’arrêter son père dans sa fureur. Pourtant l’enquête démontre que cinq tirs ont été déclenchés. Ce crime était-il un acte de légitime défense ou bien de colère ? Quelques jours plus tard, le brigadier demande à ce que l’on fasse agrandir l’image de la scène de crime car il y a quelque chose d’étrange avec ce couteau de poche… Pierre Bellemare raconte cette incroyable histoire dans cet épisode du podcast "Les récits extraordinaires de Pierre Bellemare", issu des archives d’Europe 1 et produit par Europe 1 Studio. Crédits : Réalisation et composition musicale : Julien Tharaud Production : Sébastien Guyot Patrimoine sonore : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova, Antoine Reclus Rédaction et diffusion : Lisa Soster Promotion et distribution : Marie Corpet Création du visuel : Sidonie Mangin Remerciements à Roselyne Bellemare et Mariapia Bracchi-Bellemare

    Thu, 28 Mar 2024 - 18min
  • 664 - Dérapage incontrôlé

    Lucien Borelli est encore très jeune lorsque ses parents se séparent. Très vite, le petit garçon choisit de vivre chez son père, jugeant sa mère beaucoup trop autoritaire et sa vie pas suffisamment trépidante. Dès lors, les journées du petit Lucien sont beaucoup plus gaies et tranquilles grâce à l’indulgence de son père. Mais une nouvelle personne va bientôt chambouler à nouveau la vie du jeune garçon et instaurer de nouvelles règles dans la maison… "Moune" est le surnom de la nouvelle compagne de Monsieur Borelli. Elle vient tout droit de Paris et semble aux yeux de Lucien, aussi rigide que sa mère. Après le baccalauréat, Lucien entreprend des études dans une école technique située à Paris. Il loge ainsi dans l’ancien appartement parisien de "Moune". C’est l’occasion pour le jeune homme, frileux des règlements, d’enfin s’amuser un peu. Mais les sorties, les copains et les soirées, ne ravissent pas sa belle-mère qui ne manque pas de le lui faire comprendre. Alors, quand Lucien se remémore tous ces instants où il a été réprimandé par cette femme qui s’est incrustée dans sa vie, il perd la tête. Au volant d’une 203 noire, avec "Moune" comme passagère, il roule à toute allure dans les virages des routes isolées de la campagne. Puis il la frappe. La voiture freine sur plusieurs mètres avant de s'immobiliser entre deux arbres. Lucien est fou de rage, il frappe encore et encore le corps de "Moune". Le jeune Lucien Borelli a désormais le cadavre de sa belle-mère sur les bras. Dans les films, il a vu à plusieurs reprises les criminels utiliser des bâches avant de jeter le corps dans un cours d’eau. Aussi, dans les films, on se crée un alibi après s’être allumé une cigarette. Mais la fiction pourra-t-elle sauver Lucien de la réalité de ce soir de mars 1954 ? Pierre Bellemare raconte cette incroyable histoire dans cet épisode du podcast "Les récits extraordinaires de Pierre Bellemare", issu des archives d’Europe 1 et produit par Europe 1 Studio. Crédits : Réalisation et composition musicale : Julien Tharaud Production : Sébastien Guyot Patrimoine sonore : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova, Antoine Reclus Rédaction et diffusion : Lisa Soster Promotion et distribution : Marie Corpet Création du visuel : Sidonie Mangin Remerciements à Roselyne Bellemare et Mariapia Bracchi-Bellemare

    Thu, 21 Mar 2024 - 20min
  • 663 - Le fantôme d’Interpol

    Manfred S. et Robert L. sont deux soldats allemands, tout juste libérés d’un camp de prisonniers en septembre 1945. Le premier est un homme élancé au caractère de meneur. L’autre est trapu et obéissant. À ce moment-ci à Berlin, ni femme ni maison n’attendent plus les deux officiers. Tout a été bombardé. Manfred décide alors de loger provisoirement avec son ami chez des prostituées. L’une d’entre elle se prénomme Hildegarde et tombe immédiatement sous le charme de Robert. Manfred pense alors au parti qu’il pourrait tirer de cette situation… Il pousse Robert à l’épouser pour, par la suite, lui dérober ses biens et se débarrasser d’elle. Robert, comme à son habitude, ne contredit pas son acolyte et exécute. L’heure du crime a sonné : Manfred assassine Hildegarde dans une forêt et Robert est, sans vraiment l’avoir voulu, le complice d’un crime. Pour le meurtrier, cet homme qui lui a servi d'appât n’est maintenant plus qu’une charge. Il décide donc de l'abandonner. Il part alors avec l’argent en cavale, dans les quatre coins de l’Europe. Autriche, Italie, France, Espagne : chaque pays dans lequel le fugitif passe, la police ouvre une enquête pour retrouver le meurtrier, en vain. Mais les hommes ont quelques faiblesses… Dans cette fuite, le gangster ne peut s’empêcher de collectionner les femmes. Un péché qui pourrait bien mettre la totalité de ses plans en danger... Pierre Bellemare raconte cette incroyable histoire dans cet épisode du podcast "Les récits extraordinaires de Pierre Bellemare", issu des archives d’Europe 1 et produit par Europe 1 Studio. Crédits : Réalisation et composition musicale : Julien Tharaud Production : Sébastien Guyot Patrimoine sonore : Sylvaine Denis, Laetitia Casanova, Antoine Reclus Rédaction et diffusion : Lisa Soster Promotion et distribution : Marie Corpet Création du visuel : Sidonie Mangin Remerciements à Roselyne Bellemare et Mariapia Bracchi-Bellemare

    Thu, 14 Mar 2024 - 21min
Show More Episodes